Tondeuse connectée, retour d’expérience de la commune de Beveren

Comme nous nous préoccupons toujours à 100 % de la satisfaction de nos clients, nous leur avons posé plusieurs questions précises afin d’obtenir leur avis sur notre nouvelle gamme de robots 100 % connectés. Voici un résumé de leurs réponses, sous forme d’interview, qui intéressera certainement tous ceux qui se posent des questions sur ces tondeuses connectées !

Pouvez-vous nous expliquer en quelques lignes la situation de votre commune en ce qui concerne vos terrains à tondre ?

Les deux terrains gérés par les tondeuses Belrobotics sont situés dans la zone sportive municipale de Beveren. L’entretien de cette zone est normalement assuré par les équipes vertes de la commune. Cet entretien est assez important car ces terrains sont utilisés pour les entraînements de la première équipe du club de football Waasland-Beveren.

Quand avez-vous décidé de passer aux robots-tondeuses ?

Le club de sport a constamment besoin d’une pelouse parfaitement taillée, et nous n’avons malheureusement pas suffisamment de personnel pour cela. Les tondeuses-robots permettent de remédier à ce problème.

Toute l’équipe était-elle unanime ?

Oui.

Quels ont été les principaux éléments qui ont motivé le choix d’une tondeuse-robot ?

Le fait de ne pas avoir besoin de personnel supplémentaire était un point capital, et l’aspect « connecté » permettant de toujours connaître la position exacte de la tondeuse et d’être directement averti s’il y a le moindre problème a également joué un rôle dans cette décision.

Utilisez-vous fréquemment l’application sur navigateur ? Ou sur mobile ?

Nous utilisons beaucoup l’application, mais également la version navigateur.

Qu’en pensez-vous ?

Elle remplit parfaitement son rôle : nous sommes directement avertis si quelque chose ne va pas.

Trouvez-vous qu’il manque des aspects aux applications ?

Non.

Vous a-t-on expliqué en détail comment l’utiliser ?

Tout à fait.

L’utilisation est-elle suffisamment facile pour les différents superviseurs ?

Oui.

Depuis leur mise en place, que pensez-vous de nos tondeuses connectées ?

Elles font assez bien leur travail. Cependant, si nous devions faire une remarque : pendant la période la plus fertile, l’herbe pousse parfois vite et comme la tondeuse tond aléatoirement, elle laisse parfois quelques petits coins moins bien tondus.

Si, comme la commune de Beveren, vous êtes intéressé(e) par les tondeuses-robots et la possibilité de libérer du temps pour vos équipes vertes, n’hésitez pas à nous contacter ou même à demander un devis gratuit pour une tondeuse-robot  !

Les tondeuses de Golf automatiques : témoignage du High Legh Park Golf club.

L’un des meilleurs Golf du Cheshire

Le High Legh Park a été créé en 1998 par Mark James, golfeur professionnel et membre de l’équipe qui remporta la Ryder cup de 1995 ! Racheté en 2011 par Andrew Vaughan, le golf a bénéficié depuis d’importants investissements. Désormais, il compte deux parcours, de superbes terrains d’entraînement, un practice et une « American Golf Academy ». Tous ces avantages en font une destination idéale pour tout golfeurs et l’un des meilleurs golfs du Cheshire.

De nouveaux robots pour une meilleure productivité

Pour continuer à développer les différentes installations du golf et augmenter la productivité, l’automatisation est apparue comme la meilleur solution aux responsables du club. Pour ce faire, ils ont fait appel à notre distributeur local : A.M.S. Grâce à leurs conseils, la tonte n’a pas été la seule tâche à être confiée à un robot et le ramassage des balles a également été automatisé grâce au ballpicker. En effet, auparavant, le ramassage des balles était quelque chose de très coûteux pour l’entreprise et de vraiment pénible pour les employés. Au High Legh golf club, dix à quinze mille balles sont frappées chaque jour ! En plus de ces désavantages, en hiver, il arrivait que des machines destinées à des travaux plus lourds soient bloquées par des balles perdues.

En une semaine, Andrew Vaughan a été véritablement convaincu par l’efficacité du ramasseur automatique et de la tondeuse Bigmow. Les balles sont ramassées dans toutes les zones du golf, même dans des endroits complexes car bosselés et pentus et son green est plus vert et en meilleure santé.

Une installation efficace des robots par Belrobotics

Un autre point qui semble ravir le propriétaire est la qualité de l’installation de l’infrastructure. Il met un point d’orgue à saluer le professionnalisme du technicien qui n’est parti que « Lorsqu’il a été certain que tout fonctionnait parfaitement » ainsi que la disponibilité de Belrobotics, à l’écoute pour le moindre petit problème.

Une décision prise grâce à un autre Green keeper.

Andrew Vaughan ne regrette pas sa décision, mais il nous explique pourtant qu’il n’était pas complètement convaincu, même après avoir vu les robots lors d’un festival dédié au golf. C’est véritablement lors d’un voyage à Roterdam, où il a rencontré le green keeper local, qu’il a été convaincu de l’efficacité du système par quelqu’un qui possédait un point de vue totalement indépendant.

Si comme, Andrew Vaughan, vous désirez passer aux tondeuses de golf robotiques, n’hésitez pas à nous contacter. Nous pourrons guider vers une formule adaptée et vous convaincre des nombreux avantages économiques et technique d’une telle solution !

Les tondeuses robots professionnelles séduisent la commune d’Assens

Une commune, pionnière dans l’utilisation des robots tondeuses

Assens est l’une des 98 communes du Danemark. Située sur la côte ouest de l’île de Fyn, elle comptait, en 2012, plus de 40.000 habitants. C’est l’une des premières communes à avoir investi dans une tondeuse robot pour prendre soin des terrains de sport situés dans ses différents villages.

Tout a commencé avec une Parcmow qui a été installée à Aarup en 2015 par notre distributeur local : PN-Maskiner A/S. L’expérience s’est révélée être très positive même si quelques aménagements ont dû être réalisés, car à Assens on utilise des pavés en pierre au niveau des corners. Ce n’est pas compatible avec une tondeuse robot, mais lorsque tous ceux qui utilisent habituellement le terrain ont réalisé que la coupe de l’herbe était bien plus belle qu’avec une tondeuse traditionnelle, plus personne ne voulait faire marche arrière !

Une flotte de robots professionnels qui ne cesse de croître

Dès 2016, quatre autres tondeuses robots ont rejoint la flotte de la commune d’Assens. Pourtant, l’accroissement de la flotte de robot ne s’est pas arrêté là et, en été 2017, c’est cinq autres robots qui sont arrivés, amenant le parc de robots à 10 Parcmow !

Une gestionnaire de terrain de sport convaincue par Belrobotics.

Outre une qualité de tonte améliorée, La gestionnaire de terrain de sport de la commune, Elisabeth Bonde, a également remarqué que l’utilisation de la tondeuse robot Parcmow permettait à sa commune de faire d’importantes économies.

Pour elle, les robots Belrobotics font du bon travail et fonctionnent parfaitement. Les seuls soucis ont toujours été causés par des erreurs humaines : des accessoires de sports oubliés sur le terrain après différentes activités sportives. Pour s’assurer que les tondeuses automatiques continuent de fonctionner à merveille, la commune a même fait l’achat de petits compresseurs à air. Ceux-ci, installés près de la station de charge de chaque robot, permettent de les nettoyer au moins une fois par semaine.

Avec toute cette installation, la commune d’Assens économise une somme non négligeable tout en favorisant la qualité de ses terrain et l’environnement. Elisabeth Bonde recommande d’ailleurs à d’autres communes de se lancer dans l’aventure robotique ! Si vous êtes convaincus ou si vous désirez obtenir plus d’informations, n’hésitez pas à contacter notre équipe ! 

Tondeuses robots Belrobotics pour terrains de sport : retour d’expérience de deux professionnels

 

1Un gain de temps non négligeable

Un robot tondeur offre, pour Harry Kort, un gain de temps important par rapport aux méthodes de tonte traditionnelles : « vous pouvez tondre quand vous le voulez. Vous pouvez tondre le jour et la nuit, mais aussi entre des séances d’entraînement et des compétitions. De plus, grâce au faible poids de la machine, il est même possible de tondre lorsqu’il pleut ». Pour une organisation sportive qui compte plus de 9000 membres dont une grande partie utilise les terrains, c’est un avantage certain ! Eize Linstra explique, quant à lui, qu’il a dû faire face, il y a quelque temps, à un manque de savoir-faire et de bénévoles pour gérer les pelouses de son club. L’arrivée de deux tondeuses Belrobotics a été : « un grand soulagement pour les bénévoles qui ne doivent plus s’occuper que des dommages importants sur les terrains ».

 

2Des tondeuses économiques

Pour beaucoup d’organisations, le budget occupe une place importante dans le choix du matériel de tonte. Néanmoins, l’acquisition d’une tondeuse automatique est vite rentabilisée. L’ancien président du conseil d’administration du V.v. ODV en est convaincu : « grâce aux tondeuses robots, nous avons économisé beaucoup d’argent. Elle tond pour moins cher que la municipalité. En outre, il y a eu un avantage supplémentaire que nous n’avions pas prévu. La tondeuse robot a permis la rénovation d’un de nos terrains. Grâce à son faible poids, elle a offert une seconde vie à un terrain qui était devenu humide car compacté à force d’être tondu par les machines de la municipalité. Nous avons donc économisé une rénovation ! ».

 

3Un terrain de sport de meilleure qualité

Les économies ne sont pas le seul avantage de ce type de tondeuse et nos deux professionnels sont également ravis du travail de leurs robots tondeurs. Tout d’abord, le poids des machines empêche le sol d’être compacté. Eize Linstra affirme que ceci permet une meilleure oxygénation du sol et donc un gazon de meilleure qualité. De plus, il explique que le mulching des herbes du terrain fournit non seulement de la nourriture au gazon, mais évite également aux sportifs d’avoir des chaussures maculées d’herbes.

 

4Une tondeuse écologique et durable

Pour Harry Kort, dont le centre sportif fait partie du parc des sciences d’Utrecht, un tel robot se doit d’être durable et écologique. C’est le cas des robots tondeuses Belrobotics qu’il trouve « écologiques et durables car ils ne font aucun bruit et il n’est pas nécessaire d’y mettre de l’essence ». Heureux de cet aspect, il trouve qu’il pourrait même être amélioré avec, par exemple, une utilisation de l’énergie solaire.

 

5Entretien et supervision

Si les tondeuses automatiques permettent de gagner du temps et offrent une tonte de qualité elles nécessitent, comme toutes les machines, un peu d’entretien. Il est, par exemple, nécessaire de nettoyer leurs lames afin d’enlever les morceaux d’herbes qui s’y collent à cause de la pluie ou de la rosée matinale. Pour sa part, Kort  nettoie ses tondeuses robots au compresseur. Cet entretien lui prend environ un quart d’heure par machine. Pour plus d’information sur le sujet, consultez l’article sur la maintenance et l’entretien des robots tondeuses Belrobotics.

Selon le responsable des installations sportives, il faut également être attentif à certains paramètres comme la hauteur de l’herbe qui, si elle est trop longue, peu après sa coupe « créer un feutrage sur le terrain et l’étouffer », ou encore à l’humidité car : « elle peut engendrer la formation de moisissures ». En somme, comme il le dit très bien lui-même : « L’herbe ne devient pas moins vulnérable, vous devez continuer à la surveiller ». Nos utilisateurs apprécieront ces conseils !

Comme nos deux professionnels, vous devez gérer des terrains de sport ? Consultez toute l’information sur l’entretien des pelouses sportives sur le blog et n’hésitez pas à contacter nos équipes pour plus de renseignements sur nos offres de tondeuses robots et un devis gratuit pour votre club.

Compte rendu de l’action des tondeuses robots sur le parc sportif de Buitenboom aux Pays-Bas

1Un tapis plus épais et plus fort sans effort

Les effets de l’action des robots sur la pelouse sont conséquents. Selon les observations de l’administrateur et du directeur, le tapis a changé, il est beaucoup plus épais et plus fort sur les terrains entretenus par les robots de tonte que sur ceux avec une tonte traditionnelle. La différence entre les deux tapis est presque d’une unité de pression atmosphérique. Le besoin d’aération est donc moindre, ce qui réduit le coût de l’entretien : « Vous devez effectuer moins d’aération et vous économisez sur le coût de la tonte manuelle et sur le déchargement des boutures »

2Une mise en place professionnelle des stations de charge

L’installation des robots se fait par l’équipe du revendeur regional  ATARO bv. Elle nécessite une logistique particulière. L’emplacement de la station de charge doit être pensé en fonction des zones à couvrir. Une analyse via Google Earth et une réflexion minutieuse a été effectuée par les collaborateurs d’ATARO. Elles sont, dans la majorité des cas, placées au centre des différentes parcelles de terrain à tondre. Chaque tondeuse a sa propre trajectoire et respecte la zone de tonte préalablement programmée.

3Un travail d’équipe

L’installation des robots nécessite également un ajustement, minime, de la gestion de l’infrastructure des goals. Les filets des goals doivent être surélevés de sorte que les robots puissent passer en dessous. Il est nécessaire d’effectuer cette manipulation après chaque match. Les équipes doivent être tenues au courant et collaborer toutes ensemble pour mettre ce système en place.

4Aucun vol de robot tondeuse

Certains étaient sceptiques quant à la potentialité de vandalisme et de vol du robot. La direction, mais aussi les bénévoles, craignait également la perte visuelle de la tondeuse robot. Leurs craintes se sont rapidement envolées : le système GPS Track and Trace des robots permet de connaitre en temps réel l’emplacement exacte des robots. En outre, sans code d’accès, un robot est inutilisable. L’article de la Foire Aux Questions sur le vandalisme appuie ces propos.

Résolution rapide du problème de zones non tondues

La station de charge alimente deux fils autour de 2 terrains différents, mais adjacents. Les collaborateurs du parc sportif remarquèrent qu’une petite portion de terrain n’était pas tondue. Les fils périphériques des 2 terrains adjacents étaient à cet endroits trop éloignés et le robot ne pouvaient accéder à la zone intermédiaire pour la tondre. Après une rapide reconfiguration du placement du fil, le problème fut résolu.

Des petits travaux pour tirer profit des robots à 100%

Est-il possible de confier l’entièreté des surfaces à tondre aux robots ? Oui, mais à condition d’effectuer quelques arrangements. En exemple, nous avons retiré certaines rambardes inutiles de sorte que la tondeuse robots puisse accéder aux abords du terrain. Cela nous a permis de confier au robot une tâche que nous devions effectuer manuellement. Une autre petite opération fût de bitumer une infime portion d’herbe, en dessous des filets de protection, de sorte, également, à ne plus devoir effectuer des tontes manuelles à cet endroit-là. Des travaux rapides sans impacts sur la vie du club.

L’administrateur du club le confirme : « Au départ, cela nécessite un certain investissement, mais les années de satisfaction à venir le valent complètement ! ». Il ajoute le constat, assez impressionnant, de la repousse de l’herbe à l’entrée du terrain. Même cette surface malmenée a su renaître grâce à l’action des robots de tonte.

Enfin, notez que les infrastructures sportives de Zevenaar sont ouvertes au public. Des écoles ou des colonies de vacances, par exemple, jouissent aussi de ces dernières. L’intensité des jeux à répétitions abimait les terrains. Depuis la mise en place des robots, les surfaces se régénèrent beaucoup plus rapidement et sont impeccables pour la saison de foot.

Contactez nos équipes pour plus de renseignements et un devis gratuit pour votre club.