Robot tondeuse pour grand jardin : Retour d’expérience – Belrobotics

 Robots tondeuses pour grands jardins : des avantages de taille 

Encore peu utilisés il y a à peine quelques années, les robots tondeuses sont désormais partout et surtout dans les jardins des particuliers. S’il existe une foule de petits modèles, adaptés pour des jardins de plus petite superficie, les modèles taillés pour les grandes surfaces ne sont pas toujours légion. Chez Belrobotics, nos modèles sont principalement destinés aux professionnels : communes, terrains de foot, clubs de golf, espaces verts d’entreprises, etc. Cependant, ils conviennent également parfaitement à tous les particuliers qui possèdent et doivent tondre un terrain de grande superficie.

C’est d’ailleurs le cas de la famille J, qui a décidé d’investir il y a plusieurs années dans un modèle Bigmow pour entretenir sa pelouse. Différents points ont transformé, selon eux, cet investissement en une véritable réussite :  

Un gain de temps important

Chez madame J, avec un terrain de 2 hectares, une tonte complète avec tracteur pouvait prendre entre 6 et 7 heures en fonction de l’état du terrain. Un robot tondeuse représente donc un gain de temps incroyable, surtout durant les saisons où l’herbe pousse très rapidement. En outre, comme il est possible de régler les moments de tonte, vous pouvez très bien prévoir ceux-ci au moment qui vous convient le mieux.

 Une tonte de qualité

Si gagner du temps est important, il est évident qu’il n’est pas intéressant de tondre plus rapidement tout en sacrifiant la qualité de sa pelouse. Heureusement, un bon robot tondeuse permet d’utiliser une technique mulching qui améliore l’état de la pelouse, diminue le feutre, les maladies et offre même une protection en cas de canicule. Pour la famille J qui, vu la taille de son terrain, devait tondre sans ramasser les herbes tranchées, le mulching permet aussi de profiter d’une pelouse « propre » et sans tas d’herbes !

Une tondeuse multizones adaptable

Tous les jardins ne présentent pas une zone de tonte unique facilement accessible. C’est le cas du jardin de Madame X. Traversé par un petit ruisseau, il a été séparé en trois zones. L’un des avantages de nos tondeuses est de pouvoir facilement tondre des emplacements multizones, voire, pour les jardins encore plus grands, gérer l’utilisation de plusieurs tondeuses. Quoi qu’il arrive, vous n’avez donc pas à craindre que votre pelouse soit inaccessible. La pose du fil périphérique par un expert vous permet également d’être assuré que votre robot n’abîme aucune zone, qu’il s’agisse d’arbres, de fleurs ou autres.

Une application pour suivre son robot tondeuse

L’application est un avantage qui peut sembler plus accessoire, pourtant, pour nombre de clients, professionnels ou particuliers, il rassure sur bien des aspects. L’application vous permet en effet de savoir à tout moment où se trouve votre tondeuse robot. Si elle rencontre un obstacle, vous êtes également averti directement et vous pouvez remédier au problème sans attendre. Enfin, vous pouvez également y modifier facilement certains paramètres comme la hauteur de coupe et les heures de travail.

 Transcription 

C’est vrai qu’on a un terrain très escarpé. En fait c’est une ancienne prairie, ça n’a pas été du tout semée pour être un beau gazon donc on a des trous, des bosses, ça monte et ça descend. On a plein de petits animaux qui y vivent, le tout sur un petit deux hectares.

On a un jardin assez sauvage, peut-être, je peux dire, on a beaucoup d’arbres donc on aime qu’il y ait des fleurs un peu partout. Pour le robot, ce n’est pas un problème, il tourne facilement, il contourne facilement les arbres en n’abîmant absolument rien.

Avant, je tondais avec un tracteur, et donc en fonction de la saison et en fonction de l’état de l’herbe, on va dire sèche ou mouillée, des feuilles ou pas de feuilles, j’en avais pour 6 à 7 heures de tonte. Maintenant, avec le robot, dans ce terrain en u, on a trois zones. On a vraiment défini l’arrière et chaque côté de la maison, le tout traversé par un petit ruisseau. On se lève le matin, la pelouse est tondue, on a bien dormi et le boulot est fait.

Je gagne une journée par semaine en pleine saison de tonte. Auparavant, avec le tracteur, on ne savait pas sur cette surface ramasser l’herbe. Ici, on a plus de problème d’herbe qui colle aux pieds avec le mulching du robot. Je ne reviendrai pas en arrière, non jamais, non c’est plus possible. C’est un confort, c’est un gain de temps, c’est un plus beau résultat. Je sais regarder où il en est au niveau de la batterie, je sais vérifier quel type d’alarme il m’envoie et je sais à tout moment visualiser où il se trouve dans le terrain. Je fais ça soit via ma tablette, soit via mon smartphone.

 

Tondeuses robots et hérissons : quels dangers ? – Belrobotics

 Les tondeuses robots sont-elles un danger pour la biodiversité des jardins ?

Entre 2014 et 2018, les ventes de robots tondeuses ont presque quadruplé ! Si cette évolution est la preuve des nombreuses qualités des robots de tonte et de leur capacité à sublimer les pelouses, certains s’inquiètent des dégâts causés à la biodiversité, notamment à la suite d’articles parus dans différents médias.

Il est vrai que les pelouses et les jardins, où qu’ils soient situés, sont souvent le repère de nombreux petits animaux et d’innombrables insectes qui jouent tous un rôle crucial dans la nature. Face à une tondeuse automatisée, il est naturel de craindre des effets nuisibles pour les hérissons. Cependant, il n’existe actuellement aucune statistique réelle sur le danger des tondeuses robots, et la plupart des articles mentionnent souvent de manière générale « les outils de jardinage » et les « débroussailleuses ».

Chez Belrobotics, nous sommes convaincus que, si le risque zéro n’existe pas, toute une série de mesures et d’astuces permettent de réduire grandement le risque de blesser ces petites créatures.

 Robots tondeuses & hérissons : comment les protéger ?

Pour mieux protéger les hérissons, il faut tout d’abord les comprendre. Le hérisson est un animal très majoritairement nocturne. Il peut dormir jusqu’à 18 heures par jour sous des buissons, un tas de feuilles ou tout autre endroit qu’il considère comme idéal. Il chasse la nuit et se nourrit d’insectes (limaces, escargots, vers de terre, etc.), mais aussi de baies et de fruits. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est actuellement menacé. L’utilisation massive de pesticides empoisonne sa nourriture ou la fait disparaître. Autre point, ce petit animal chasse principalement grâce à son ouïe et son odorat, sa vue étant loin d’être parfaite.

Ce comportement explique pourquoi la tondeuse robot peut être dangereuse. Elle est capable de tondre automatiquement de nuit et d’être « trop » silencieuse pour ce petit animal qui, au lieu de fuir, se roulera en boule.

Ne pas tondre la nuit pour éviter les hérissons

Pour éviter tout risque, il est donc préférable de ne pas tondre pendant la nuit et de s’équiper d’un robot tondeuse approprié pour des surfaces plus grandes que la taille réelle de la pelouse à tondre, de manière à ne pas tondre du crépuscule au lever du soleil.

Préférer des tondeuses robots aux lames rétractables

Par ailleurs, il existe deux grandes catégories de têtes de coupe dans les tondeuses robots :

Celles qui sont équipées de lames de coupe similaires à des lames de rasoir : elles se rétractent quand elles rencontrent une résistance, ne provoquent pas ou alors seulement des blessures très superficielles aux animaux – c’est le choix fait par nos robots, utilisés tant par les amateurs de belles pelouses que pour les plus grandes surfaces de sport professionnel. Qui plus est, nos têtes de coupe sont équipées de disques anti-friction et sont montées sur pantographe : c’est un design unique et protégé par brevet qui permet, par exemple, à la tête de coupe de passer tant que faire se peut au-dessus du dos d’un hérisson sans le blesser, ou à tout le moins, de n’entamer qu’une partie superficielle de son pelage.

Les autres têtes de coupe sont formées de longues lames dures en forme de couteaux ou d’étoiles : celles-ci sont mortelles lorsqu’elles trouvent un hérisson sur leur chemin.

De nouvelles technologies en développement pour encore mieux protéger la biodiversité

Hormis les conseils qui précèdent – ne pas tondre la nuit, et préférer des lames légères aux couteaux durs et tranchants -, Belrobotics a lancé plusieurs autres initiatives pour s’assurer de protéger aux mieux les hérissons :

D’une part, nous améliorons sans cesse la sécurité active de nos robots et testons actuellement une technologie qui permet non seulement de détecter un obstacle, mais aussi de le caractériser, et par exemple, de détecter la présence d’un animal, d’une peluche ou d’un jouet d’enfant oublié sur la pelouse, et de manœuvrer pour l’éviter.

Par ailleurs, forts de notre expérience de tonte de terrains de golf, nous disposons de différents modèles de têtes de coupe qui évitent le contact des lames de coupe avec un objet de la taille, par exemple, d’une balle de golf. Nous avons planifié cet été des tests de ces têtes de coupe sur des mannequins de la taille de hérissons : si les résultats sont probants, nous proposerons ce dispositif en option pour nos robots en 2021.

Enfin, nous testons également des dispositifs de protection installés sur l’avant de la tondeuse. Placés à l’origine pour repousser de petites branches d’arbres, des débris ou des canettes et éviter ainsi le blocage des têtes, ils pourraient également repousser les hérissons sans leur occasionner de dommages.

Une robot tondeuse modifiée pour mieux protéger les hérissons

 

Pour rappel, si vous trouvez un hérisson blessé ou mal en point, n’hésitez pas à consulter la liste des associations à contacter qui est disponible sur : https://www.herissons.be/contacts.html.